Voir le film de la campagne Site Franceolympique.com Voir le film de la campagne La vague des supporters Le journal des jeux L'équipe de france olympique La boutique des supporters
Les partenaires du jeu-concours
> Tous les partenaires


Boutique Franceolympique

Voile : format des compétitions

Epreuves


•Hommes : Planche à voile (RS:X), Dériveur monoplace (Laser), Dériveur biplace (470), Quillard (Star)
•Femmes : Planche à voile (RS:X), Dériveur monoplace (Laser Radial), Dériveur biplace (470), Quillard (Yngling)
•Epreuves définies comme mixtes mais dans les faits, disputées par les hommes : Dériveur lourd (Finn), Skiff (49er), Multicoque (Tornado).

•Nombre d'athlètes aux Jeux : 400 (167 dans les épreuves hommes, 137 dans les épreuves femmes, 96 dans les épreuves dites "mixte").

Déroulement des compétitions


Onze courses sont programmées pour chaque classe, à l'exception de la classe 49er pour laquelle seize courses auront lieu. Toutes les compétitions comprendront une série de courses préliminaires et une course finale. La course finale de chaque classe aura lieu le jour de la cérémonie de remise des médailles, soit une fois que six courses auront eut lieu.

Les dix premiers bateaux de chaque classe pourront concourir à la course finale. Leur participation à la finale est obligatoire et l'arbitrage de la finale se fera en direct sur l'eau.

Le parcours de chaque course va de la ligne de départ à la ligne d'arrivée en passant par une série de bouées autour desquelles les bateaux doivent virer. Il arrive que sur le même parcours, on passe plusieurs fois la même bouée. Le parcours de chaque course sera détaillé dans les instructions concernant la voile.

Une fois le départ donné, les bateaux auront quatre minutes pour franchir la ligne de départ, sinon, ils seront enregistrés comme « n'ayant pas commencé » (« Did not start » - DNS). Les bateaux se trouvant du côté du parcours par rapport à la ligne de départ et qui ne retournent pas derrière la ligne de départ au signal de départ, seront déclarés « côté parcours » « (On course side » - OCS) et disqualifiés.

Le classement le plus médiocre de la série de courses préliminaires sera retiré du classement, à l'exception de celui de la course finale. Les coureurs se lanceront dans la finale avec leur classement des courses préliminaires (le classement général après l'élimination du plus mauvais score).

La course finale compte double (deux points pour le premier bateau arrivé, quatre points pour le second, etc.) et les points acquis seront ajoutés à ceux des courses préliminaires. En cas d'égalité après le total des points, les résultats seront départagés à la faveur du meilleur score de la finale. Si la finale ne se termine pas, les médailles seront attribuées sur la base du résultat des courses précédentes (de la même manière que pour les courses précédentes).

À la fin de chaque jour de compétition, il y a une période au cours de laquelle les athlètes ou les officiels peuvent déposer une réclamation. À l'issue de cette période, les réclamations seront jugées au cours d'une série d'auditions sous la direction du jury international. Les réclamations peuvent aboutir à un ajustement des classements par disqualification (DSQ) ou réparation (RDG).

Participation
Seuls les CNO reconnus par le CIO sont habilités à inscrire des athlètes aux Jeux Olympiques de 2008 à Beijing. Les CNO ne peuvent envoyer aux Jeux que les concurrents qui se sont qualifiés suivant le système établi par l'ISAF et le CIO.

Admission
Pour avoir le droit de participer aux Jeux Olympiques, un concurrent doit se conformer à la Charte olympique ainsi qu'aux règlements de l'ISAF, et doit être présenté par son CNO.

Nationalité des concurrents
Tout concurrent aux Jeux Olympiques doit obligatoirement être ressortissant du pays (région) du CNO qui l‘inscrit. La nationalité d'un concurrent est déterminée conformément à la
Règle 42 de la Charte olympique et à son texte d'application. Un athlète ne peut qualifier un CNO pour les Jeux Olympiques de Beijing 2008 que s'il est autorisé à concourir pour ce CNO aux Jeux Olympiques de Beijing 2008.

Dès qu'un athlète a remporté la qualification pour son CNO (quelle que soit sa classe), il ou elle ne peut plus être qualifié(e) pour un autre CNO, et ce, même en cas de changement de nationalité, tel que défini par le CNO, ou en cas de pluri-nationalité.

Les règles et exigences de nationalité s'appliquent à tous les membres d'équipage. Aucun athlète ne peut changer de nationalité pour représenter un autre pays durant l'année qui précède la date d'ouverture des Jeux Olympiques.